Accueil / Agriculture - Environnement  / Protection du Patrimoine Naturel - ENS  / Les fôrets départementales
....
LES FORÊTS DÉPARTEMENTALES

Historique

Le Gers est le département le moins boisé de Midi-Pyrénées. Aussi, le Conseil Départemental du Gers a eu pour objectif, dès 1956, d’augmenter la surface des forêts publiques. Cet effort a permis de constituer progressivement entre 1957 et 1999 un domaine de 693 hectares répartis sur 13 massifs :

  • Beaumarchès : 1ha 20 a
  • Dému : 16 ha
  • Labéjan : 119 ha
  • Lacoste : 18 ha
  • Larroucau : 38 ha
  • Mazous : 53 ha
  • Pauilhac : 50 ha
  • Peyrusse-Vieille : 34 ha
  • Réjaumont : 98 ha
  • Sérilhac : 57 ha
  • Saint Blancard : 117 ha
  • Saint Germé : 2 ha 76 a
  • Touzan Sorbets : 84 ha.

Le plus ancien de ces massifs est la forêt du Turc à Labéjan qui date du XIème siècle. Il est aussi le plus étendu avec 119 hectares. Parmi les plus petits, citons le quercetum de Saint Germé qui est une plantation conservatoire de chênes (du latin « quercus » : chêne) : pas moins de 18 espèces différentes de chênes y sont répertoriées !

Les forêts du Département sont majoritairement composées de chênes sessiles à 46%, arbre roi en Gascogne, puis de pins Laricio (18%).
 

Gestion et exploitation des forêts

Ce domaine est soumis à un régime juridique particulier, le « régime forestier », qui a pour objectif de protéger la forêt. Ainsi, une collectivité ne peut pas vendre une forêt, à moins d’acquérir un autre massif équivalent en surface et en valeur.

La gestion du domaine forestier départemental est confiée à l’Office National des Forêts, qui établit, en concertation avec le Département une programmation pluriannuelle des coupes de bois et des travaux à prévoir (travaux d’entretien ou d’aménagement).

Les forêts sont ainsi classées par l’Office National des Forêts en deux séries :

  • la 1ère série (84% de la surface) orientée de préférence vers la production de bois et la protection des milieux naturels,
  • la 2ème série (16%) plus orientée vers l’accueil du public.

Les feuillus, constitués essentiellement de chênes, peuvent produire du bois d’œuvre (menuiserie), le reste est destiné au chauffage ou à la « trituration » (papeterie). Les résineux, quant à eux, sont destinés à la trituration ou à la construction (charpente, coffrages).

La forêt départementale est une forêt certifiée : en 2006 le Département s’est engagé dans le processus de certification PEFC (Programme Européen des Forêts Certifiées) dans une démarche de gestion durable des forêts. Ainsi, le terme d’exploitation forestière n’est pas synonyme de déboisement anarchique et irréfléchi.
 

La forêt, espace de loisir

Les massifs de Pauilhac et de Sérilhac, tous deux proches de Fleurance et Lectoure, sont ouverts au public et parsemés de chemins de randonnées ou de parcours sportifs.

Plusieurs de nos massifs font l’objet d’un bail de chasse avec la société éponyme de la commune sur laquelle est implantée la forêt. Des battues sont parfois organisées, avec l’autorisation de la collectivité.

Des épreuves sportives se déroulent parfois dans ces massifs, particulièrement des courses VTT ou des courses d’orientation. En revanche, l’utilisation d’engins motorisés y est formellement interdite.

L’accent est ainsi mis sur le rôle environnemental mais aussi social de la forêt. Véritable puits de carbone, puisque la forêt permet de stocker 2 tonnes de carbone par hectare et par an, elle est aussi un lieu privilégié pour se ressourcer et reprendre un contact parfois perdu avec la nature et la biodiversité.

Ainsi, deux massifs forestiers départementaux, le massif de Sérilhac, près de Fleurance, et le massif de Saint-Blancard, sont aussi intégrés dans le schéma départemental des Espaces Naturels Sensibles.
 

Programme "100 constructions publiques en bois local"

"100 constructions publiques en bois local" est un programme de la Fédération Nationale des Communes Forestières qui s'adresse aux élus et collectivités propriétaires de forêts ou non. L'objectif est de valoriser le bois des massifs des collectivités dans leurs projets de bâtiments publics.

Association Loi 1901, la Fédération Nationale des Communes forestières regroupe les Communes forestières et autres collectivités propriétaires de forêts.
Créée en 1933, elle rassemble aujourd’hui près de 5000 communes adhérentes qui détiennent 60% de la surface des forêts communales, ainsi que plusieurs Départements et Régions.

Les missions

  • Représenter les communes forestières et défendre leurs intérêts,
  • Organiser la mise en place de partenariats,
    Proposer à ses adhérents des sessions de formation et d’information
  • Conduire des actions de développement dans les domaines :
    • De la construction bois, du bois énergie, de la biodiversité,
    • De la certification, etc.

Pour plus d'informations sur le programme "100 constructions publiques en bois local" cliquez ici.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Liens externes

Sites web : www.100constructionsbois
.com/

http://portail.fncofor.fr

 

 
 
© Conseil Départemental du Gers ♦ 81 route de Pessan BP 20569 32022 Auch Cedex 9 ♦ Tél : 05 62 67 40 40 Fax : 05 62 63 58 06
Nos Sites
Numéro Vert Social
MDPH
Covoiturage
Annuaire Bio Gersois
Archives Départementales
ADDA 32
Patrimoine et musées Gersois
Médiathèque Départementale
Conseil Départemental des Jeunes
Transports scolaires
Espace Numérique de Travail
Assistants maternels agréés
Thermes de Castéra Verduzan
Tourisme Gers
OxyGers