Accueil  / Brèves et communiqués  / Valorisation de la voie verte de l’armagnac - création d’une fresque graffiti
BREVES ET COMMUNIQUES + Voir toutes les brèves
VALORISATION DE LA VOIE VERTE DE L’ARMAGNAC - CRÉATION D’UNE FRESQUE GRAFFITI
Publié le Jeudi 24 Nov 2016

Bref historique de la voie ferrée :

La ligne de chemin de fer Port Sainte Marie/Condom/ Riscle permettait de rejoindre Bordeaux via la ligne Tarbes/Bagnères de Bigorre/Morcenx.

Au début du XXème siècle, un habitant de la Ténarèze pouvait ainsi effectuer des achats  à Bordeaux en une journée.

Mise en service en 1893, la ligne de Condom à Eauze a connu un trafic éphémère. La circulation des trains a été arrêtée progressivement dès la seconde moitié du XXème siècle. La ligne n’a pas résisté, comme beaucoup de lignes d’intérêt secondaire, à la concurrence de la voiture et des camions. Elle a été complètement déclassée en 1999.

Changement de voie : Du  chemin de fer au chemin de randonnée 

De 1989 à 2005, le Département du Gers a acquis 33 kms de l’ancienne voie ferrée puis il a investi dans d’importants travaux d’aménagement et d’équipement pour créer une voie verte, « la Voie Verte de l’Armagnac ». En 2016, 20 kilomètres sur 30  sont aménagés de Condom à  Lagraulet. A terme, la Voie Verte de l’Armagnac rejoindra Eauze.

La Voie Verte est réservée aux déplacements non motorisés. Elle favorise l’itinérance douce et la pratique de loisirs de pleine nature.

Vers une voie de transmission culturelle et patrimoniale

Au-delà de l’aménagement de l’infrastructure, le Département a engagé un programme d’animation et de valorisation de la Voie Verte. La Voie représente une entité patrimoniale suffisamment affirmée pour constituer le vecteur d’un projet de développement culturel et patrimonial à l’attention d’un public varié (habitants, visiteurs, excursionnistes, touristes)

Un des axes de valorisation est d’utiliser la Voie Verte comme un « musée à ciel ouvert » afin de singulariser l’attrait de l’itinéraire en proposant aux usagers des créations artistiques permanentes, temporaires ou éphémères le long du parcours.

Un graffiti sur un ouvrage d’art contemporain

Le programme de valorisation débute par l’exécution d’une fresque graffiti  sous un pont routier, construit pour permettre le passage sécurisé de la Voie sous la route départementale 931, commune de Gondrin. Cette partie inférieure du pont revêt l’aspect d’un tunnel en béton d’une longueur de 16 mètres et d’une largeur de 3 mètres. Le matériau du pont offre l’occasion de mettre en avant une pratique contemporaine, le graffiti, proposant ainsi aux promeneurs et visiteurs une expérience inattendue sur leur parcours, expérience néanmoins connectée à des animations développées à proximité de la Voie Verte, tel que le festival « Street Armagnac » à  Eauze et les ateliers « graffiti » proposés par l’association ECLA sur Eauze.

La réalisation de la fresque graffiti demandera un mois de travail au  jeune graffeur gersois, Arthur DELMAS. Elle devrait être achevée avant le 10  décembre. Le temps de passer le pont,  le visiteur croisera……. un train.

 
 
 
© Conseil Départemental du Gers ♦ 81 route de Pessan BP 20569 32022 Auch Cedex 9 ♦ Tél : 05 62 67 40 40 Fax : 05 62 63 58 06
Nos Sites
Numéro Vert Social
MDPH
Covoiturage
Annuaire Bio Gersois
Archives Départementales
ADDA 32
Patrimoine et musées Gersois
Médiathèque Départementale
Conseil Départemental des Jeunes
Transports scolaires
Espace Numérique de Travail
Assistants maternels agréés
Thermes de Castéra Verduzan
Tourisme Gers
OxyGers