Accueil / Sport, Loisirs, Tourisme  / Tourisme  / Tourisme fluvial
....
TOURISME FLUVIAL

« La Baïse gersoise, rivière « d’Argent » aux six écluses »

C’est en 1996 que le Conseil Départemental du Gers a décidé de remettre en service la navigabilité de la rivière Baïse gersoise, cours d’eau non domanial.

La fréquentation est en augmentation constante avec, entre 2010 et 2012, 1 555 bateaux, soit 6 210 passagers, navigant jusqu’au port de Valence-sur-Baïse.

En 2012, 25 nationalités étrangères ont été recensées entre le 1er avril et le 31 octobre, date d’ouverture annuelle de la Baïse gersoise à la navigation.
 

Au fil du temps

La Baïse est une rivière qui prend sa source sur le plateau de Lannemezan dans les Hautes-Pyrénées (65), et se jette dans la Garonne.

Son cours d’eau est maintenu, en période d’étiage, par le canal de la Neste. La Baïse traverse les départements des Hautes-Pyrénées, du Gers et du Lot-et-Garonne.

La Baïse est navigable depuis le Moyen-âge

Dès le XIXe siècle, elle était utilisée pour la batellerie commerciale servant à l’exportation des eaux de vie d’Armagnac, des céréales, des bois et des graviers.

En sens inverse, on ramenait de Bordeaux des denrées issues du commerce colonial, telles que le sucre, le coton, le sel et le charbon chargés sur des gabarres tirées par des chevaux, des bœufs et des hommes depuis la berge, sur le chemin de halage.

La Baïse gersoise était en 1877, navigable jusqu'à Saint-Jean-Poutge,

soit sur plus de 60 km, grâce à la construction de 21 écluses. Mais, dès 1954, la concurrence du chemin de fer et des véhicules à moteur, entraîne le déclin du trafic fluvial et la Baïse est  donc déclassée des voies navigables et interdite à la navigation pendant 40 ans.
 

Au fil de l’eau

Depuis le 1er janvier 2002, le Conseil Départemental du Gers assure en régie directe la gestion de la totalité du linéaire de la Baïse navigable Gersoise soit 44 km de berges ainsi que leur entretien et celui des canaux menant aux écluses.

Quatre agents éclusiers sont en charge de la sécurité et des bonnes conditions de navigabilité de la rivière.

La Baïse gersoise, (ouverte à la navigation de 9h jusqu’à 19h du 1er avril au 31 octobre), offre aux plaisanciers le plaisir de découvrir en toute quiétude cette rivière navigable qui a su conserver son charme atypique dans un cadre verdoyant et naturel, du port de Valence-sur-Baïse en passant jusqu’à la limite nord du département, (en direction du Lot et Garonne) avec le franchissement de 6 écluses, à savoir :

  • cinq écluses automatisées (celles de Flaran, Gauge, Peyrouthéou, Beauregard et Autièges),
  • et la double écluse manuelle de Graziac (ouvrage exceptionnel datant du 19ème siécle où 4 772 promeneurs/randonneurs l’ont visité en 2012). 

« Aujourd’hui, un plaisancier venu du nord de l’Europe peut, en passant par le Rhin, puis par le Rhône, le canal de Sète, du Midi, le latéral et enfin la Baïse, accoster jusqu’au port de Valence-sur-Baïse ».

Aussi, la Baïse navigable est un élément majeur du Grand Site Midi-Pyrénées « Flaran - Baïse - Armagnac » et les futurs aménagements envisagés permettront d’une part de développer l’attractivité des charmes de cette rivière et d’autre part de faciliter l’itinérance des différents publics à travers ce territoire.

Le Conseil Départemental du Gers a investi prés de 1 400 000 € TTC sur la Baïse navigable depuis 2002 et qui concerne principalement des coûts relatifs aux travaux liés à l’entretien (végétalisation) et la restauration de berges de rivière, au curage de canaux, à la création de ponton d’amarrage ou aux travaux de maintenance et d’entretien des écluses, aux études, à l’acquisition d’équipements et d’outillage et à la valorisation touristique de la Baïse ( Plaquettes – Panneaux…).

En projet, la réhabilitation du chemin de halage* entre Valence sur Baïse et Condom devrait contribuer au développement conjoint du tourisme vert et du tourisme fluvial et faire savoir que, dans le Gers, le bonheur n’est pas que dans le pré…

*Le chemin de halage, pour sa partie située entre le port de Valence sur Baïse et Flaran est cofinancé par l'Europe au titre du FEADER et par le Conseil Général.

   

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Lien

Site Commission
Européenne
pour le développement rural :

http://ec.europa.eu/
agriculture/rurdev

 

 
© Conseil Départemental du Gers ♦ 81 route de Pessan BP 20569 32022 Auch Cedex 9 ♦ Tél : 05 62 67 40 40 Fax : 05 62 63 58 06
Nos Sites
Numéro Vert Social
MDPH
Covoiturage
Annuaire Bio Gersois
Archives Départementales
ADDA 32
Patrimoine et musées Gersois
Médiathèque Départementale
Conseil Départemental des Jeunes
Transports scolaires
Espace Numérique de Travail
Assistants maternels agréés
Thermes de Castéra Verduzan
Tourisme Gers
OxyGers