Milieux aquatiques

Afin d’améliorer la gestion des rivières et la coordination des actions dans ce domaine, le Département du Gers s’est engagé dans une politique de gestion globale et pérenne de la ressource en eau via la création d’une Cellule d’Animation Territoriale de l’Espace Rivière (CATER).

Le suivi et la gestion des rivières

Les missions de la CATER sur les milieux aquatiques permettent :

  • D’apporter aux maîtres d’ouvrages (syndicats de rivière) un appui technique, juridique et un conseil financier en matière d’entretien de l’espace-rivière,
  • De réaliser une animation territoriale à destination des syndicats de rivière et des acteurs de la gestion des cours d’eau,
  • D’expertiser les projets en lien avec l’espace rivière,
  • D’assurer un suivi et une évaluation des politiques de gestion des cours d’eau.

Depuis sa création en 2000, la CATER a permis la structuration des syndicats de rivière, la mise en place progressive de techniciens de rivière et la prise en compte des objectifs du Schéma Directeur d’Aménagement et de Gestion des Eaux (SDAGE) dans les politiques de gestion.

Au cours de l’année 2004, une nouvelle orientation de la politique départementale en matière d’aménagement durable de l’espace rivière a été donnée par des aides spécifiques aux collectivités qui ont en charge de la gestion des rivières.

Depuis cette date, le Département du Gers apporte son soutien financier au titre de la solidarité territoriale et participe à l’organisation des politiques globales et cohérentes dans le domaine de la gestion des rivières.

Des données sur la qualité de l'eau

Dans un objectif de connaissance des milieux et d’atteinte du bon état écologique des cours d’eau, le Département du Gers assure, en lien avec l’Agence de l’eau Adour Garonne :

  • Le suivi des eaux souterraines, depuis 2002, au niveau quantitatif et qualitatif sur une dizaine de stations de mesures réparties sur les nappes principales du Département (Sables fauves de l’Armagnac, nappe alluviale de l’Adour et sables infra-molassiques). Ces données sont régulièrement intégrées dans la base de données nationale ADES (Accès aux Données des Eaux Souterraines).
  • Le suivi des eaux superficielles avec la mise en place en 2009 d’un Réseau Départemental de Surveillance des Eaux et des Milieux Aquatiques (RDSEMA) composé d’une trentaine de stations de suivi réparties sur les cours d’eau du territoire. Ce réseau, cofinancé par le Département du Gers et l’Agence de l’eau Adour Garonne, a pour objectif l’évaluation de la qualité chimique et biologique des cours d’eaux en intégrant les débits et les caractéristiques de leurs bassins versants.