Comptages routiers dans le Gers

Le recensement du Trafic routier dans le Gers a pour objet de présenter le bilan des trafics enregistrés au cours de l'année sur les routes départementales. Les résultats du trafic s'obtiennent à l'aide de points de comptages permanents ou tournants. Les trafics sont relevés sur 540 sections de routes départementales prédéfinies.

Trafic Routier du Gers - Le Comptage Routier

Le Gers a une superficie de 6 257 km2 et compte une population de 191 091 habitants.
Le territoire compte 17 cantons et 462 communes.

On compte dans le Gers : 

  • 243 kms de routes nationales
  • 3 552 kms de routes départementales
  • 6 900 kms de voies communales environ

Les différents comptages 

Comptages permanents 

Le trafic est mesuré en permanence tous les jours de l'année au moyen de station de comptage permanent.

Comptages temporaires "tournants" 

Le trafic est mesuré, sur une même section de route départementale, 4 fois pendant 1 semaine au cours de l'année, selon un planning préétabli. L’objectif est que des comptages temporaires « tournants » soient réalisés tous les 5 ans sur le réseau principal et tous les 10 ans sur le réseau secondaire. 

Les différents matériels 

Stations de comptage permanent à boucles électromagnétiques 

Il s’agit d’un compteur électronique posé dans une armoire qui détecte et enregistre les variations d'inductance d'une boucle électromagnétique noyée dans la chaussée, lors du passage de masses métalliques (les véhicules) sur la surface de la boucle. Ces stations permettent de mesurer avec une bonne précision le débit. Il est également possible de mesurer et de différencier le type de véhicules (Véhicule Léger (VL) – Poids Lourd (PL)). Il en existe 29 réparties sur l’ensemble du réseau routier départemental. 

Compteurs temporaires "tournants" à tubes pneumatiques 

Il s’agit d’un compteur électronique posé dans un coffret qui enregistre, pour chaque sens de circulation, les véhicules détectés, par la pression de l’air exercée au passage d'essieux qui écrasent deux tubes creux en caoutchouc positionnés en travers de la chaussée. 

Exploitation de données 

Comptages permanents à boucles électromagnétiques 

Un relevé est effectué tous les jours par connexion internet vers le logiciel de collecte des données qui les agrège afin de permettre, chaque année, le calcul de la Moyenne Journalière Annuelle (MJA).

Ainsi, les 29 stations de comptage permettent de mesurer le trafic des V.L. et des P.L., dans chaque sens de circulation.

Comptages temporaires "tournants" à tubes pneumatiques 

Pour ces comptages, l’enregistrement des données est relevé à la fin de chaque semaine et retransmis sur un PC. Le logiciel de gestion des données permet ensuite d'agréger les données.

Calcul des MJA (Moyenne Journalière Annuelle)

Afin d’obtenir les MJA, le logiciel rapporte les comptages « tournants » à l’échelle d’une année et les corrèle avec les données issues des stations permanentes, pour les sections comptées sur l’année considérée.

De la même manière, le logiciel de gestion des données établit une corrélation entre les résultats des comptages « tournants » des années précédentes, et les résultats des stations permanentes de l’année en cours, afin de déterminer l’évolution du trafic sur ces points de comptage sur les sections non comptées sur l’année considérée. 

Au final, ce sont ainsi 500 points de comptages sur le réseau routier départemental qui sont mis à jour annuellement, en identifiant le trafic VL et PL, dans chaque sens de circulation.

N.B :

La carte des comptages routiers fait apparaitre le résultat des comptages permanents et des comptages temporaires "tournant" sur les routes principales réalisés sur l’année considérée, soit une cinquantaine de sections.