Entretien des routes départementales

La rénovation et l’entretien de l’ensemble des chaussées, pour maintenir des conditions de circulation satisfaisantes et éviter sa dégradation compte tenu de l’agressivité des trafics lourds et des intempéries occasionnelles.

Assurer la pérennité du réseau par des actions programmées

Sur le réseau principal

1500 à 5000 véhicules par jour avec plus de 7% de PL.

  • une intervention systématique tous les 10 ans sur la couche de roulement pour assurer son étanchéité,
  • un renforcement tous les 20 ans pour préserver sa structure et son uni,
  • des purges ponctuelles en tant que de besoin.

Sur le réseau secondaire

Trafic inférieur à 1500 véhicules par jour.

  • une intervention systématique tous les 15 ans en 3 étapes annuelles glissantes :  

A : Assainissement pour drainer : fossés, aqueducs, mise à niveau des accotements

R : Reprofilagegénéralisé ou ponctuel (déflachage) pour sécuriser la chaussée ◦ BBF ou GE

E : Enduit Superficiel d’Usure pour protéger

Un engagement fort pour entretenir les routes différemment et ainsi répondre à des enjeux de développement durable

Les techniques bitumineuses à froid, utilisées depuis une quinzaine d’années, présentent des avantages économiques, techniques et environnementaux qui permettent de répondre à des objectifs de développement durable = températures de fabrication et d’application faibles, réduction en consommation d’énergie et en émission de gaz à effet de serre, par rapport aux techniques « à chaud ».

« Enduits Superficiels d’Usure », « Matériaux Bitumineux Coulés à Froid », « Grave Emulsion », « Béton Bitumineux à l’émulsion » représentent l’essentiel des matériaux employés dans le Gers pour le renouvellement des chaussées.