Jeunesse, Service Public

139 jeunes du Service national universel accueillis dans le Gers

Publié le

Les jeunes de la « promotion D’Artagnan » du Service National Universel ont passé 10 jours dans le Gers pour un séjour de cohésion

Du 20 juin au 2 juillet derniers, 139 jeunes âgés entre 15 et 16 ans, étaient accueillis dans le Gers dans le cadre du Service National Universel. 

Ce dispositif mis en place en 2019 a pour objectif de favoriser les valeurs citoyennes, développer la culture de l’engagement et renforcer la cohésion chez les jeunes.

Hébergés au château du Haget à Montesquiou et à la ferme de l’Aoueille à Pouylebon, ces jeunes volontaires ont pu, durant ce séjour de cohésion, créer des liens, apprendre à vivre ensemble et le sens des responsabilités.

Originaires des départements de la Haute-Garonne, du Tarn et Garonne et des Hautes –Pyrénées, la « promotion D’Artagnan » a participé aux différentes activités collectives organisées par la Délégation Militaire du Gers et le service départemental de l’Éducation Nationale.

Après avoir visité les terres du célèbre mousquetaire à Lupiac et s’être initiés à l’escrime, rendu hommage aux combattants de la Libération massacrés le 7 juillet 1944 au maquis de Meilhan, c’est dans le parc de l’hôtel du Département que ces jeunes ont participé à une dernière journée d’activités.

Ainsi, le 2 juillet, un challenge des Mousquetaires était proposé avec plusieurs ateliers animés par la Prévention Routière, la Gendarmerie, la Police, le SDIS, la Croix Rouge, les Combattants du Gers, l’ONAC, l’association IMAJ, l’UNSS, l’UFOLEP, le CDOS et le Département.

Le Service Sport & Jeunesse du Département du Gers a animé un atelier sur la coopération pour développer chez les jeunes l’esprit de solidarité, l’organisation mutuelle et le respect. Tout au long de cette journée, les différentes équipes ont démontré de belles valeurs citoyennes et de cohésion.

A l’issue de ce séjour, chaque jeune poursuivra son engagement en effectuant près de chez lui une mission d’intérêt général d’une durée de 84 heures. Cette mission réalisée, il pourra, s’il le souhaite, s’engager entre 3 mois et un an dans un dispositif existant (service civique, sapeur pompier volontaire, réservistes, volontariat des armées ou de la gendarmerie, bénévolat associatif,…) et participer au renforcement d’une société solidaire et fraternelle.