Route

Glissement de terrain sur la RD503 à Miélan

Suite aux intempéries de cette fin d’année et aux pluies abondantes, des glissements de terrain sont apparus sur le réseau routier départemental notamment sur la RD503 en agglomération de Miélan.

Publié le

Ce lundi 15 février, Céline SALLES et Francis DUPOUEY, Conseillers Départementaux, se sont rendus sur les lieux, accompagnés du directeur adjoint Déplacements et Infrastructure du Conseil Départemental et du chef de la subdivision de Miélan, afin de faire un point sur ce dossier, en présence de Monsieur ARENOU, maire de Miélan et de ses adjoints.

Pour rappel, dès la fin de journée du mardi 2 février, l’équipe d’astreinte de la subdivision de Miélan était intervenue pour mettre en sécurité le site et fermée laRD503 eu égard à l’ampleur du glissement.

Cette route départementale à sens unique sert principalement à la desserte d’habitations contiguës. Le trafic est très faible. La déviation mise en place emprunte la RN21 parallèle à RD503, obligeant les habitants situés en aval du glissement à effectuer une boucle via la RN21 pour se rendre dans le centre bourg de Miélan.

La fermeture de la chaussée et la déviation ont été établies en concertation avec le Maire de Miélan.

Dès le mercredi 3 février, eu égard à la proximité d’habitation de ce glissement (quelques mètres), une visite en urgence sur site avec un géotechnicien a été réalisée afin de déterminer les investigations à conduire et évaluer les origines du glissement (lentille d’argile, déstructuration du talus, infiltration d’eau au niveau d’une tranchée…).

A ce jour et compte tenu de la présence de réseaux (eaux usées, eaux pluviales, AEP, …) il a été décidé d’effectuer des contrôles vidéos de ces réseaux humides afin de s’assurer de leur parfaite étanchéité au droit du glissement. Il s’agit de vérifier qu’ils ne sont pas la source de ce glissement par infiltration d’eau.

L’ensemble des autorisations auprès des concessionnaires a été obtenu pour engager les expertises.

Notre géotechnicien interviendra le 16 février pour effectuer 4 essais au pénétromètre (deux points côté aval et deux points côté amont pour évaluer la typologie des sols) et 1 sondage pressiométrique (un point côté aval pour évaluer la présence d’eau).

A l’issue de ces investigations, un rapport sera établi avec les solutions confortatives et les modalités de reprise du glissement. Dès lors, une consultation sera lancée pour retenir un prestataire afin de réaliser les travaux sous le contrôle de la subdivision de Miélan.