Route

La viabilité hivernale : Le Conseil départemental est prêt

Le Département du Gers reste organisé et vigilant pour faire face aux éventuelles intempéries hivernales, selon une organisation particulière à la période dite de « viabilité hivernale ». Le dispositif spécifique s’étend du 14 décembre 2020 au 08 mars 2021.

Publié le

Qu’est-ce que la viabilité hivernale et quelle organisation ?

La viabilité hivernale s'inscrit dans le cadre plus large de la surveillance du réseau routier et des interventions qui en découlent. L'objectif recherché est le maintien ou le rétablissement de conditions de circulation satisfaisantes du point de vue de la sécurité des usagers de la route. Elle concourt également à la continuité des activités économiques.

La viabilité hivernale concerne ainsi l'ensemble des moyens mis en œuvre pour assurer la sécurité routière d'une route humide. Elle consiste à lutter contre les accumulations de neige, de verglas ou de givre afin de conserver le maximum d'adhérence aux véhicules circulant sur la chaussée.

Luminosité faible, visibilité en baisse, chaussées humides ou enneigées, pièges fréquents et souvent invisibles, comme le verglas...

Pour faire face aux intempéries et assurer sécurité et confort aux usagers de la route, le Conseil départemental responsable de l’aménagement et de l’entretien des routes départementales se mobilise et renforce son organisation, en mettant en place un dispositif spécifique qui s’étend du 14 décembre 2020 au 08 mars 2021.

Surveillance accrue du réseau routier départemental, information des usagers, prévention...  38 agents sont ainsi mobilisés jusqu'au 8 mars prochain.

Des moyens conséquents mis en œuvre

La viabilité hivernale, c’est faciliter les déplacements des automobilistes et assurer leur sécurité grâce à une surveillance accrue du réseau routier, son entretien (déneigement et lutte contre le verglas) et la diffusion d’informations routières.

  • 38 agents du Conseil Départemental d’astreinte 24h/24h
  • 15 camions de déneigement équipés de saleuse sur le réseau principal
  • 700 tonnes de sel sont actuellement stockées sur 18 sites répartis de façon homogène sur le Département

Une intervention hiérarchisée

Le réseau routier départemental est dense et hétérogène. Le Département adapte ses moyens et ses objectifs en fonction du caractère stratégique des voies.

Le réseau routier départemental est composé de 3 550 kms de routes. En situation dégradée, les grands axes structurants (1200km) sont traités selon 3 niveaux de priorités (N2-1, N2-2, N2-3) :

  • Déneigement par raclage et salage 24h/24 et 7j/7 pour rétablir des conditions de circulation normales dans un délai de 3 à 4 heures après la fin de l'événement neigeux.

Conseils aux automobilistes

La sécurité sur la route dépend aussi de la responsabilité de chaque automobiliste.

Mieux informés, mieux équipés, plus vigilants, ils peuvent en effet réduire considérablement les risques et les conséquences des intempéries sur la circulation (accidents, trafic ralenti, voire paralysé).

Les règles d’or de l’automobiliste :

  • Equiper son véhicule pour l’hiver
  • S’informer des conditions de circulation
  • Organiser son déplacement à l’avance
  • Adapter vitesse et distances de sécurité
  • Faciliter le travail des personnels chargés du déneigement
  • Laisser la priorité aux engins de déneigement, ne jamais les dépasser
  • En cas de croisement avec un engin, ralentir et serrer à droite
  • Ne pas abandonner son véhicule sur une chaussée enneigée