Le Département aux petits soins avec les internes en médecine 

Publié le

La soirée d’accueil des internes en médecine en stage dans le Gers

C’est désormais une tradition bien établie. La soirée d’accueil des internes en médecine en stage dans le Gers a eu lieu ce mercredi 19 mai au château de Camille à Saint-Jean-le-Comtal sous forme de Garden Party gastronomique et festive. Une quarantaine d’internes était conviée à cet événement organisé par le Conseil Départemental dans le cadre de son dispositif #Dites32 visant à faciliter et à inciter l’installation des médecins dans le Gers.

« Cette soirée est pour les internes un moment de partage privilégié avec leurs confrères », souligne Marie-Neige Passarieu, en charge du dispositif #Dites32 au sein du Département, « merci aux nombreux médecins venus accueillir les internes en stage dans le Gers avec une mention spéciale aux jeunes médecins récemment installés ou salariés et aux cabinets de Miélan et de Saint-Puy, venus au complet ».

De nombreux partenaires du Conseil Départemental étaient également conviés, parmi eux, le Conseil de l’Ordre des Médecins, les services hospitaliers, l’Agence Régionale de Santé, la CPAM ou encore le SDIS32.

Sans oublier les différents services du Département engagés dans la lutte contre la désertification médicale, devenu un véritable cheval de bataille.

Hospitalité et gastronomie gersoise

Au total près de 90 convives étaient réunis au château de Camille dans une atmosphère estivale et détendue, propice aux échanges. Tous ont été chaleureusement accueillis par Jérôme Samalens, Vice-président du Conseil Départemental en charge de la lutte contre la désertification médicale, qui a rappelé les attraits du Gers pour ces jeunes, « un territoire très animé » et les missions de #Dites32 qui leur sont dédiées, « une aide pour le logement et des animations tout au long du semestre ».

Cette soirée était aussi l’occasion de mettre sur le devant de la scène de nombreux producteurs du département, venus faire découvrir leurs produits autour d’une dégustation aux saveurs du terroir agrémentée d’un buffet du chef cuisinier Jean-François Robinet. Un partenariat gagnant-gagnant pour le Département et les producteurs, ces derniers pouvant bénéficier d’une belle vitrine auprès des internes et des médecins. Les internes sont tous repartis avec un tote bag rempli de produits d’excellence du Gers à l’issue de la soirée.

Une première opération de séduction réussie auprès d’une promotion de jeunes internes déjà séduits et curieux de découvrir le Gers pendant leur stage… et plus si affinités.

Un programme riche en découverte avec #Dites32
Au programme de l’été avec #Dites32, des sorties découvertes dans l’Armagnac et en Saves ou Astarac, des rencontres sportives initiées par des clubs locaux (rugby féminin de Fleurance) ou encore des cours d’initiation au Crossfit. Les internes seront également invités à participer aux festivals de Cuivro Foliz de Fleurance, Tempo Latino de Vic-Fezensac et Jazz in Marciac. Sans oublier des ateliers cuisine sur la terrine de Foie gras mi-cuit du Gers, la traditionnelle soirée Bourret-Châtaignes et le repas de fin d’internat qui clôtureront le semestre.

Témoignages

Parole d’interne accompagnée par #Dites32

Pauline Bergez, originaire de Guyane, étudiante en médecine à Toulouse, a déjà passé 2 semestres dans le Gers. Après un semestre à Castres, elle a choisi de revenir pour un stage d’internat à Mirande:

Pour mon premier internat, j’avais effectué un semestre de stage aux urgences de l’hôpital d’Auch. À l’époque, je ne connaissais personne et encore moins le Gers. 

  • C’était pendant le Covid. Le dispositif #Dites32 était présent à distance et était déjà un soutien. C’est surtout lors de mon 2e semestre pour mon stage en cabinet de médecine générale à Mauvezin que le dispositif #Dites32 et Marie-Neige Passarieu du Département m’ont permis de sortir de l’isolement. Grâce à cette soirée d’accueil et aux sorties organisées tout au long de l’année, j’ai pu nouer des liens d’amitié avec mes collègues. J’ai découvert la culture et l’ambiance gersoise, sa gastronomie, ses festivals, tout cela m’a beaucoup séduit. J’ai passé un an dans le Gers avant de faire un semestre à Castres. J’ai décidé de revenir cette année car je m’y sens bien. C’est la bouffée d’oxygène dont j’ai besoin. Cette médecine semi-rurale répond complètement à mes attentes. Mes attaches sont en Outre-Mer, mais j’ai trouvé ici une qualité de vie, une simplicité, une authenticité et une chaleur humaine exceptionnelle. Je n’exclus pas de m’installer dans le Gers après mon internat.

Parole de jeunes médecins installés dans le Gers grâce à #Dites32

Marion Roulph, médecin à Miélan et Tom Vignais, médecin à Seissan

Ce jeune couple s’est rencontré lors d’une sortie organisée par #Dites32. Les deux médecins récemment installés ont fait le choix du Gers à l’issue de leur internat :

  • Marion Roulph, originaire de l’ Île de La Réunion, a vécu à Bordeaux et a suivi ses études de médecine à Toulouse avant de s’installer dans le Gers: « Je n’avais jamais imaginé m’installer dans le Gers, Marie-Neige Passarieu de #Dites32 a été d’un grand soutien pour créer du lien social et pour le logement quand je suis arrivée ici pour mon stage et même ensuite, alors que je n’étais plus interne, quand je suis devenue la collaboratrice de mon maître de stage. Je me suis bien plu dans le Gers et j’ai décidé de rester pour la qualité de vie. La ruralité n’est pas un frein, on ne se sent pas isolé. D’un point de vue professionnel, c’est motivant car les missions sont très diversifiées, il y a une vraie relation de proximité avec les patients mais on peut aussi être confronté à des situations médicales complexes. Je ne me verrais plus exercer ailleurs. »
  • Tom Vignais, originaire de Tour, a fait ses études de médecine à Angers : « Je suis arrivé dans le Gers un peu par hasard. J’ai effectué mon premier semestre d’internat à l’hôpital d’Auch. J’ai beaucoup apprécié la prise en charge proposée par #Dites32, notamment les sorties entre internes qui ont permis de créer des liens et de rencontrer les médecins, ça nous a soudé. Pour l’instant, j’ai encore le statut de médecin adjoint (NDRL: un statut provisoire créé pour le COVID), mais une fois ma thèse en poche, j’espère bien rester ici à Seissan au sein de la maison de santé. Le dispositif #Dites32 a beaucoup contribué à notre projet commun d’installation dans le Gers ».

Parole de partenaire du dispositif #Dites32

Bernard Servaud, directeur de la CPAM du Gers :

« Ces soirées d’accueil des internes en stage dans le Gers offrent un cadre convivial qui favorise les rencontres, il y a beaucoup de contacts qui sont pris ici de manière informelle. Nous remercions le Département pour cette initiative et pour son invitation, car c’est pour nous aussi le moyen de mieux nous faire connaître auprès des jeunes médecins. La CPAM du Gers est à leur écoute et les accompagne dans leur prise de poste et pour leur installation. Nous faisons en sorte d’être des facilitateurs, pour que leurs obligations ne soient pas un frein. Cette soirée est ainsi l’occasion d’échanger avec les internes et les jeunes médecins afin de mieux connaître leurs aspirations, leurs craintes et leurs besoins, mais aussi pour échanger avec nos partenaires dans une ambiance décontractée ».