Assemblée départementale

Le Plan Marshall départemental passe de 3 à 4,1 millions d’euros 

Publié le

Depuis le début de la crise sanitaire du COVID19 le Conseil Départemental a fait la démonstration de sa disponibilité et de sa réactivité en agissant de manière complémentaire avec l’Etat et la Région Occitanie pour protéger nos concitoyens, et accompagner les initiatives locales des communes et des associations.

L’enjeu, désormais, c’est la réussite du dé-confinement.  

Vendredi 15 mai 2020, Philippe Martin a présenté aux élus de l’Assemblée départementale un "Plan Marshall départemental" destiné à répondre à la fois à la situation sanitaire d'aujourd'hui et au choc économique et social à venir.  

Face à l’ampleur des défis qui s’accumulent, ce plan doté initialement d’un budget de 3 millions d’euros a été porté à 4,1 millions d’euros au total.

Dès le 16 mars, le Département a engagé des mesures d’urgence exceptionnelles à hauteur de 1,1 million d’euros dans les domaines de la santé, de la protection de l’enfance ou encore de l’agriculture et l’alimentation.

A cela s’ajoutent le 3 millions d’euros initialement prévus pour la relance de l’activité dans le département. Les aides seront réparties entre les différentes structures nécessitant un accompagnement exceptionnel.

  • 300 000 euros pour assurer la relance de la promotion touristique du Département.
  • 600 000 euros d’apport au «  Fond Rebond  » créé par la Région Occitanie, pour contribuer au redémarrage des activités des artisans et des commerçants les plus durablement touchés par le confinement. 
  • 700 000 euros pour les EPCI et les communes gersoises qui ont organisé des moyens de défenses sanitaires de leurs habitants. 
  • 700 000 euros pour les associations culturelles et sportives ayant déploré des pertes nettes de recettes pendant la durée du confinement.
  • 700 000 euros pour le secteur agricole et alimentaire.