Environnement  Une transhumance traverse le Gers pour rejoindre les Pyrénées 

Près d’une centaine de brebis vont traverser une quinzaine de communes du Gers situées sur leur parcours de transhumance du 25 avril au 13 mai. Un parcours en 15 étapes pour rejoindre leur estive d’Ardengost dans les Hautes-Pyrénées au départ de Saint-Puy dans le Gers.

Publié le

Le département du Gers traversé par une transhumance

Quatre étudiantes sont à l’origine de ce projet mené dans le cadre de leur licence professionnelle « Développement de projets de territoire: parcours montagne et pastoralisme » à l’université de Foix et en partenariat avec le lycée agricole jean Monnet de Vic-en-Bigorre.

Des travaux qui participent à valoriser et à faire reconnaître cette pratique agro-pastorale. Pour rappel, en 2020, la France a inscrit la transhumance comme patrimoine culturel immatériel et plusieurs pays ont lancé conjointement une démarche internationale de reconnaissance de la transhumance comme patrimoine culturel immatériel de l’Humanité à l’UNESCO.

Ce projet de transhumance à pied, auquel le public est invité à participer, a nécessité un énorme travail en termes d’organisation. Un arrêté temporaire a été pris par le Conseil Départemental du Gers pour assurer la sécurité sur les routes du Département emprunté par ce convoi pas comme les autres.

La circulation des troupeaux est ainsi autorisée entre le lever du jour et le coucher du soleil. Six étapes traverseront les routes départementales du Gers selon les dates et itinéraires suivants :

  •  le 25 avril 2022 => étape n°1 : de Larroque Saint-Sernin à Jégun
  • le 26 avril 2022 => étape n°2 : de Jégun à Saint-Jean-Poutge
  • le 27 avril 2022 => étape n°3 : de Saint-Jean-Poutge à Bazian
  • le 28 avril 2022 => étape n°4 : de Bazian à Castelnau d’Angles
  • le 29 avril 2022 => repos
  • le 30 avril 2022 => étape n°5 : de Castelnau d’Angles à Saint-Christaud
  • le  1er mai 2022 => étape n°6 : de Saint-Christaud à Miélan

Le Conseil Départemental rappelle dans son arrêté que les véhicules croisant le troupeau devront obligatoirement s'arrêter et attendre le passage du dernier animal.
Les véhicules doublant le troupeau devront ralentir à l’allure d’un homme au pas.

Les personnes encadrant et accompagnant les troupeaux ainsi que les signaleurs seront munis de vêtements de signalisation de haute visibilité.