Le compte administratif

Le compte administratif est le bilan financier de l'ordonnateur qui doit rendre compte annuellement des opérations budgétaires exécutées. Il doit être voté avant le 30 juin de l'année N+1.

Le compte administratif 2021

Le compte administratif de l'exercice 2021 présenté à l’assemblée départementale le 24 juin 2022 est en tout point conforme au compte de gestion du payeur départemental.

Les niveaux d’exécution du budget (en mouvements réels) sont très importants tant en dépense (96,0%) qu’en recette (104,5%). Ces niveaux d’exécution témoignent de la sincérité du budget qui vous a été présenté en 2021.

Un compte administratif 2021 permettant de revendiquer la qualification de bonne santé financière.

Ainsi, l’épargne brute qui exprime la capacité de la collectivité à rembourser sa dette et à autofinancer ses investissements est en nette progression au compte administratif 2021, soit une évolution de +14,8 millions d’euros par rapport à l’exercice 2020. L’épargne brute atteint un niveau historiquement haut de 35,72 millions d’euros. L’effet de l’augmentation des recettes réelles de fonctionnement est l’élément central de l’amélioration de ce ratio d’autofinancement (dont notamment la forte évolution des droits de mutation sur les transactions immobilières).

Un compte administratif 2021 présentant des résultats indéniablement favorables mais qui laisse apparaitre des dépenses de fonctionnement majorées sous l’effet d’évènements et de décisions exogènes.

Cette santé financière est conditionnelle car les dépenses d’action sociale et de personnel amorcent en 2021 une progression qui se poursuit en 2022 sous l’effet d’évènements exogènes. 

En effet, la crise sanitaire a notamment révélé de fortes problématiques dans le secteur de l’accompagnement à domicile et plus particulièrement dans les difficultés de recrutement des salariés. C’est dans ce contexte que des mesures de revalorisation salariales sont prévues afin de favoriser l’attractivité de ces métiers. Le Département du Gers soucieux de garantir la qualité des services à la personne est fortement engagé dans cette démarche. 

Par ailleurs en 2021, l'épidémie est restée au centre de l'actualité même si les impacts sur les finances départementales ont été de bien moindre ampleur qu'en 2020. 

Un compte administratif 2021 qui a amorcé une progression très significative de l’investissement (hors dette) avec une évolution de +16,3% portant ce volume à 32,33 millions d’euros contre 27,80 millions d’euros en 2020. Les investissements d’aujourd’hui seront ainsi la croissance et l’emploi de demain.
 

Les investissements 2021 de la collectivité départementale ont été ainsi révisés à la hausse par rapport au cycle annuel précédent, soit quasiment +4,5M€ de Crédits de Paiement comparativement au réalisé 2020.

Cet effort d’investissement a été orienté en 2021 vers :

  • les missions principales de la collectivité à savoir la voirie départementale et les collèges (les plus gros travaux ont concerné les collèges d’Aignan, de Condom, de Mirande, de Samatan, de Masseube et d’Auch);
  • la mobilité douce (itinéraires de randonnées, itinéraires cyclistes, voie verte);
  • le désenclavement routier au travers de la contribution annuelle à la 2 fois 2 voies de la RN124;
  • l’engagement financier auprès des communes et des communautés de communes qui est constant et consolidé;
  • le soutien aux publics en difficulté par des aides à la réalisation de logements sociaux; 
  • la poursuite du financement du très haut débit; 
  • les aides en matière d’infrastructures, d’approvisionnement et de traitement de l’eau; 
  • les actions en faveur du développement des énergies renouvelables.

Un compte administratif 2021 qui présente une trajectoire de désendettement initiée depuis 2016 ; l’encours de dette s’établissant à 122,112 M€ contre 122,881M€ en 2020.

Ainsi, pour permettre le financement du programme d’investissement 2021, le recours à l’emprunt nouveau s’est établi à 14 M€ pour un remboursement en capital de la dette antérieure de 14,770M€ proposant ainsi un désendettement de 0,770M€

On peut relever une gestion de la dette active et prudente qui se traduit par :  

  • un stock de dette composé de 83% d’emprunts à taux fixe; 
  • une dette indexée à 100% sur un risque 1A (c’est-à-dire non structuré) selon la charte de référence dénommée «  Gissler  » ou charte de bonne conduite; 
  • Une diversification des partenaires bancaires (10 établissements prêteurs); 
  • Un taux d’intérêt moyen de la dette qui a à nouveau diminué en 2021 pour s’établir à 1,21% (1,65% en 2020, 1,76% en 2019).

Dans ce contexte économique incertain, malgré de bons résultats financiers constatés au compte administratif 2021, la prudence en matière financière est de rigueur. La maitrise de la dépense locale doit rester au cœur des préoccupations pour toujours dépenser mieux. La gestion active et prudente de la dette est également un élément clef de ce compte administratif 2021. Des adaptations des politiques départementales ont permis de répondre à de nouveaux enjeux territoriaux notamment dans les domaines de l’alimentation, de l’environnement, de l’énergie et des mobilités. Le haut niveau d’investissement permet également de conforter l’attractivité et le développement du territoire gersois.