Le compte administratif

Le compte administratif est le bilan financier de l'ordonnateur qui doit rendre compte annuellement des opérations budgétaires exécutées. Il doit être voté avant le 30 juin de l'année N+1.

Le compte administratif 2020

Le compte administratif 2020 présenté à l’assemblée le 28 mai 2021 s’établit à 293,6 M€ en dépenses réelles et à 308,3 M€ en recettes réelles. Le résultat cumulé constaté au 31/12/2019, soit 13,4 M€ a enregistré une variation de +1,3 M€ pour s’établir à 14,7 M€ au 31/12/2020. Ce résultat est identique à celui constaté dans le compte de gestion établi par le payeur départemental.

L’année 2020 se caractérise par une certaine constance avec, comme les années précédentes, des niveaux d’exécution du budget très élevés tant en dépense (97,3%) qu’en recette (102,2%), preuve d’une sincérité budgétaire dans l’évaluation des dépenses et des recettes.

L’année 2020 aura été marquée par un contexte économique et social fortement dégradé du fait de la crise sanitaire. La collectivité départementale a été au cœur de l’action et s’est affirmée dans son statut de chef de file des solidarités humaines et territoriales. L’action sociale aura représenté 65% des dépenses réelles de fonctionnement de la collectivité.

L’année 2020 se caractérise par une certaine constance avec, comme les années précédentes, des niveaux d’exécution du budget très élevés tant en dépense (97,3%) qu’en recette (102,2%), preuve d’une sincérité budgétaire dans l’évaluation des dépenses et des recettes.

 

L’année 2020 aura été marquée par un contexte économique et social fortement dégradé du fait de la crise sanitaire. La collectivité départementale a été au cœur de

S’il est important dans le domaine de l’action sociale, l’impact financier de la crise sanitaire l’est également dans tous les autres domaines de compétence des départements.

Les principales actions auront été le soutien aux SAAD et aux établissements sociaux et médico-sociaux pour 2,7 M€, le soutien au tissu associatif dans le domaine de la culture, du sport et du tourisme pour environ 1 M€, les dépenses de logistique intégrant les achats de masques de protection, d’équipement dans les collèges ou les acquisitions de matériels informatiques pour favoriser le télétravail pour un total de 1,4 M€.

 

Cette constance dans l’exécution budgétaire se traduit également dans le niveau des dépenses d’équipement qui, malgré la crise sanitaire sans précédent et le confinement,  est resté stable : les dépenses réelles d’investissement se sont situées à 27,8 M€ en 2020 contre 27,6 M€ en 2019.

Elles se répartissent ainsi qu’il suit :

 

Les projets d’investissement pluriannuels demeurent importants en volume se traduisant par un stock d’Autorisations de Programme en cours au 31/12/2020 de près 86,7 M€. Ces engagements pluri annuels expriment la volonté de la collectivité de s’inscrire dans des investissements d’avenir et des projets innovants qui couvrent de nombreux champs d’intervention au travers des infrastructures routières et des mobilités actives, des collèges, de la politique de l’eau, de l’alimentation, de la rénovation énergétiques des bâtiments, de la production d’énergie renouvelable pour l’essentiel. En 2020, comme en 2021 dans le cadre du plan de relance, l’investissement est une priorité départementale au service des gersois et du territoire.

 

Constance également dans la trajectoire budgétaire avec un niveau d’endettement stabilisé à 122,9 M€ au 31/12/2020 en baisse de 5 M€ sur la période 2016-2020 pour préserver ainsi les équilibres budgétaires futurs. Le taux moyen d’intérêt de la dette a baissé passant de 2,19% en 2016 à 1,47% en 2020 contribuant à fortement diminuer la charge de la dette (3 M€ en charge annuelle 2015 contre 1,88 M€ au compte administratif 2020). Avec une part d’emprunts à taux fixes représentant près de 80% du stock de dette au terme de la gestion 2020, la collectivité poursuit sa gestion active et sécurisée de sa dette.

 

Malgré la crise sanitaire, la collectivité a su maintenir une situation financière saine tout en étant particulièrement impliquée dans l’action auprès des citoyens et du territoire.