Memento - Espace départemental d'art contemporain

Memento est né en 2016 de la volonté de réveiller par la création contemporaine un ancien Carmel fermé depuis 10 ans. Propriété du Conseil Départemental du Gers, cet espace en perpétuelle rénovation, souhaite créer une dynamique artistique sur un plan territorial en s’associant avec les artistes et les institutions culturelles de la scène artistique actuelle.

Memento

Véritable laboratoire de création fondé sur l’idée même d’exposition entre des lieux et des œuvres. Au départ cet ancien Carmel fut réaménagé en 1949 pour accueillir les archives départementales puis ce lieu fut fermé en attente d’un futur pendant 10 ans.

Ces espaces abandonnés révèlent aujourd’hui une réalité oubliée. Ils deviennent, au contact de la création contemporaine, une périphérie des croyances, là où la curiosité et l’immédiateté des plaisirs se fédèrent. Un lieu éphémère où l’idée de musée côtoie celle du laboratoire artistique.

Loin des traditionnels « white cubes », le visiteur explore ici une relation fusionnelle entre espace d’exposition et création actuelle.

Une rêverie collective se loge dans les pores du bâtiment et dans les veines des œuvres pour tendre vers une expérience partagée entre les artistes, les visiteurs et les lieux.

Après avoir développé, en 2016, le lien entre l’art et notre quotidien (« INCIDENTS DOMESTIQUES »), révélé ce qui dépasse le réel et l’imaginaire en 2017 (« SUPRA REEL »), l’édition 2018 ( « EN MARGE ») réveillait  l’héritage, la force et la persistance des cultures et pratiques populaires dans le champ de la création contemporaine.

En 2019, Memento prolonge sa réflexion de construction d’un écosystème artistique fondée sur la relation entre les œuvres, les espaces et le public.  

Memento #4 poursuit donc cette quête en affirmant son biotope, c’est à̀ dire son lieu de vie.

L'exposition 4ème Mur s’envisage ainsi comme un panorama de l'intime (de scènes en scènes) plongeant le spectateur au cœur d’une histoire commune.

Cette quatrième édition réunira les artistes Clément Cogitore, Simone Decker, Rémi Duprat, Armand Morin et Jérôme Souillot.

A vos agendas !

Exposition du 18 mai au 29 septembre 2019

Vidéo - Exposition #4èmeMur à Memento

Les Mercredis de Memento

Le cloître de MEMENTO se transforme en scène ouverte des pratiques artistiques : du jazz à L’électro en passant par les formes théâtrales,  les mercredis de memento sont des « bulles de Découverte » ouvertes à tous. Entrée Libre et Gratuite dans la limite des places disponibles (200 personnes maximum) – annulation en cas d’intempéries
 

Mercredi 03 juillet : La Main Harmonique / Ensemble polyphonique – 19h00

Imaginer des correspondances entre musique polyphonique de la Renaissance et création contemporaine, défricher de nouveaux répertoires, restaurer et donner à entendre des partitions retrouvées, proposer une interprétation renouvelée, telles sont les grandes orientations artistiques qui guident Frédéric Bétous et son ensemble vocal et instrumental La Main Harmonique.

Mercredi 10 juillet : Chassol : Indiamore / Concert Documentaire – 21h00

Chassol est un compositeur et musicien français. Formé au conservatoire de Paris et au Berklee College of Music de Boston, Il collabore avec de nombreux artistes de la scène musicale internationale tels que Frank Ocean, Solange, Sebastien Tellier, Phœnix, et travaille également avec des artistes contemporains, tels que Sophie Calle ou Xavier Veilhan.

Il compose d’abord pour le cinéma, la télévision et la publicité, avant de développer une méthode de composition singulière, qu’il baptise l’Ultrascore.

Avec son projet artistique Indiamore, le compositeur est parti en Inde, tel un archiviste pour recueillir des sons et des images. Objet étonnant et planant, Indiamore est à la fois un film et un instant musical. « Ma démarche est celle d’un documentariste, confie-t-il. Je me suis inspiré des films Calcutta et l’Inde fantôme, de Louis Malle, et de L’oeil au-dessus du puits, de Johan van der Keuken. Le réel est beaucoup plus fort que toutes les mises en scène. »

Chassol suspend le réel dans une immersion collective où les rythmes, les sons et les images invoquent une pureté musicale unique.

Mercredi 17 juillet : Mezerg : PianoBoomBoom / Piano – 19h00

Il y a 2 ans, Mezerg invente le PianoBoomBoom. Aux confins de la Techno et la World, cet homme-orchestre de la nuit puise aussi dans le Jazz et la Transe. En mêlant l’électronique à l’acoustique, il créé une sorte de musique bio, sans colorants ni conservateurs, où divers ingrédients viennent modifier le son. Mezerg milite pour un retour à un véritable spectacle live où l’improvisation et l’énergie communicative entraine le public dans une danse frénétique.

Mercredi 24 juillet : Azulenca / Flamenco – 19h00

A l’occasion de la sortie de son nouvel album Silbido del desierto, le groupe de flamenco Azulenca invite le talentueux danseur et chorégraphe Yúrentz Bermúdez à bousculer les codes traditionnels pour révéler un flamenco fait de rébellion, de douceur où le tourbillon des sentiments et l’enchantement produisent une prestation scénique unique. Ensemble, ils proposent une création originale très personnelle pour transmettre toute la profondeur et l’énergie viscérale de la danse flamenca. Sur scène, ces passionnés de flamenco unissent leurs âmes, leurs énergies et leurs sensibilités dans un spectacle mêlant tradition et modernité dans un esprit de partage et d’authenticité.

Mercredi 31 juillet : 3D’Cuba / Musique cubaine – 19h00

Trois artistes cubains passionnés par la musique et la culture de leur pays, nous font partager leurs enthousiasmes et l’amour communicatif de leur île. Ils nous embarquent dans un voyage au coeur des rythmes et des mélodies solaires portés par la charismatique chanteuse Yuximy Perez Navarro. Des grands standards de la musique cubaine (chacha, salsa,…), aux chansons traditionnelles e l’île, 3D’Cuba nous invite à danser et faire la fête.

Mercredi 07 août : Alex Rossi / Pop italienne – 19h00

Fort d’avoir remis au goût du spritz la variété italienne en France, Alex Rossi (d’origine italienne, né à AUCH dans le Gers) revient le temps d’un album intemporel et définitif (signé par Kwaidan records avec le soutien d’agnès b) sur ses origines transalpines, de Lucio Battisti à Pino D’Angio et sur sa déviance pour l’Italo-Disco. « Domani è un’altra notte », c’est son titre, sortira à l’automne aux premiers jours de l’été indien réalisé par « La Famiglia » aka ses amis Arnaud Pilard et Romain Guerret (Dondolo, Aline). 6 ans après « L’ultima canzone » (sorti chez Born Bad), Alex Rossi « le plus italien des chanteurs français » ne pouvait pas rester que sur ce succès.
« Tutto va bene quando facciamo l’amore » est le premier extrait de son testament rital où tout est résumé en une seule phrase.
Gimmick fédérateur qui donne envie de faire l’amour « con piacere » n’importe où et n’importe quand et où se balancent pendentif et gourmette dorés sur un tube humide accompagné par la chanteuse
Jo Wedin qui lui souffle « J’adore le sax » joué par Laurent Bardainne (Poni Hoax, Limousine).
Si, tutto va bene!»


Mercredi 14 août : Tamara Goukassova / electro accoustique – 19h00

Tamara Goukassova est une violoniste de formation classique qui a fait ses débuts dans la musique électronique à la fin des années 90. S’en suivent dix années au sein du trio pop The Konki Duet et des collaborations avec de nombreux musiciens, puis un nouveau groupe Strasbourg et son projet solo. Elle produit une musique d’un romantisme froid, faite de violon, synthés, rythmiques primitives et voix hantées.

Mercredi 21 août : BLIND TEST / variétés – 19h00

Le fameux Blind Test de Chic Type se déplace cet été, à Auch, dans le cadre des Mercredis de Memento.
De Katy Perry à Barbara, de Morissey à Oum Kalthoum en passant par Jay Z sa playlist pointue et populaire convoque toutes les cultures musicales. En maître de cérémonie, Grégoire nous surprend à déterrer des morceaux enfouis dans les limbes de nos mémoires, à nous plonger dans la discothèque des artistes de l’exposition «4ème mur». Le cloître de Memento devient le terrain de cette gymnastique mentale et dansante pour une soirée vive d’esprit. Le temps d’une soirée, le plus rapide remporte le point et tous les points sont bons!
A le clef les lauriers du plaisir partagé !

Mercredi 28 août : Peine Perdue / synth wave française – 19h00

Duo emblématique de la scène synth wave française, Peine Perdue propage depuis 2012 un univers sombre et mélancolique, qui plonge ses racines dans des fantasmagories cinématographiques et des architectures électroniques épurées. Au fil de cinq albums sortis sur des labels internationaux _ Kernkrach (Allemagne), Cold Beats Records (Espagne), Medical Records (Etats- Unis) et Electronic Emergencies (Pays-Bas) et quatre tournées qui les ont mené partout en Europe, jusqu’en Russie, au Canada et au Japon, les compositions froides et synthétiques de Stéphane Argillet, portées par les textes énigmatiques et sensuels de Coco Gallo ont créé un univers à part et immédiatement reconnaissable.

Leur nouvel album «Tokyo en morceaux» vient de sortir sur le label ELECTRONIC EMERGENCIES. L’album est un miroir brisé qui renvoit les images difractées d’un voyage à Tokyo à l’origine de l’aventure musicale du duo.
 

Localiser