Réseau des musées du Gers

Les Musées de France et les Collections

La Conservation départementale assure la gestion scientifique des Musées de France du Gers, en anneau autour d'Auch.

Musée de l'Armagnac de Condom (Musée de France)

Situé dans les dépendances de l'ancien palais des évêques de Condom, le Musée de l'Armagnac organise, depuis 1981, sa présentation actuelle autour d'une belle collection relative au cycle de production de l'Armagnac.

Musée de France appartenant au réseau de la Conservation départementale du patrimoine et des musées/Flaran (Conseil Départemental du Gers).

Elusa capitale antique : 2 sites archéologiques et 1 musée

En plein cœur des terres gasconnes, Elusa Capitale antique constitue un ensemble gallo-romain unique composé de trois sites archéologiques : la villa gallo-romaine de Séviac, la domus de Cieutat & son centre d’interprétation ainsi que le musée archéologique du trésor d’Éauze. Les trois sites, complémentaires, offrent un panorama inédit et original de la romanité. La scénographie ludique et innovante permet grâce aux outils interactifs d’apprendre tout en s’amusant et plaira aux plus jeunes…comme aux plus grands !

La Villa de Séviac (Cl. M.H.)

Implantée au sommet d’une colline au milieu des vignes, la villa rurale de Séviac est présentée au public dans son état de la seconde moitié du IVe siècle de notre ère. Avec près de 6500m2 de surface, elle est considérée comme l’une des plus vastes et des plus luxueuses villas gallo-romaines mises au jour dans le sud-ouest de la Gaule et se distingue par son exceptionnel ensemble de mosaïques et par ses vastes thermes, qui s’étendent sur plus de 500m2.

La Domus de Cieutat et le Centre d’Interprétation (Cl. M.H.)

Située au cœur de l’antique cité d’Elusa, la domus de Cieutat est une maison de ville aristocratique, qui s’étend sur une surface de 2700m2, visible dans son état du IVe siècle de notre ère. Propriété d’une famille de classe aisée, elle est aussi un lieu de négoce et d'apparat. Installé à l’entrée du site archéologique et ouvert au public en 2013, un centre d’interprétation, aménagé dans le bâtiment de l’ancienne gare d’Eauze, constitue un excellent point de départ pour comprendre l’histoire d’Elusa et de ses trois sites aujourd’hui ouverts au public.

Musée Archéologique / Le Trésor d’Eauze (Musée de France)

Le Musée archéologique / Le Trésor d’Eauze abrite un exceptionnel trésor mis au jour le 18 octobre 1985 au cours d’une fouille préventive. Le trésor était constitué de plus de 28.000 monnaies et d’une cinquantaine de bijoux et d’objets précieux. La richesse, la qualité et l’état de conservation remarquable des bijoux et des monnaies en font l’un des trésors les plus importants jamais découverts depuis 40 ans en France. Le musée abrite aussi des collections permanentes allant de la Préhistoire à l’époque mérovingienne.  

Musée de France appartenant au réseau de la Conservation départementale du patrimoine et des musées/Flaran (Conseil Départemental du Gers).

Musée des Beaux-Arts de Mirande (Musée de France)

Le Musée des Beaux-Arts et des Arts décoratifs de Mirande a été créé en 1832 par un notable mirandais, Joseph Delort, amateur d'art et homme de lettres, alors responsable de la section des Beaux-Arts au Ministère de l'Intérieur.

Du fait de son ancienneté, cet établissement possède une remarquable collection de peintures italiennes, flamandes et françaises, du XV° au XIX siècle, ainsi que des faïences issues des principaux ateliers du sud-ouest de la France.

Musée de France appartenant au réseau de la Conservation départementale du patrimoine et des musées/Flaran (Conseil Départemental du Gers).

Musée Eugène Camoreyt de Lectoure (Musée de France)

Sans doute l'un des plus anciens Musées de France et identifié comme tel à partir du XVI° siècle, le Musée archéologique de Lectoure est installé, depuis 1972, dans le cadre remarquable des caves voûtées de l'Hôtel de Ville, ancien palais des évêques de Lectoure.

Présentant des ensembles d'archéologie gallo-romaine trouvés sur le site même de la ville antique ou aux alentours, il se distingue, surtout, par une collection d'autels de culte dits "tauroboliques", du II° et III° siècle de notre ère.

Enfin, en complément de la salle des Illustres, le musée abrite aussi trois espaces permanents d'exposition : la salle du souvenir du Maréchal d'Empire Lannes, la salle du souvenir de l'Amiral Boué de Lapeyrère, la reconstitution d'une ancienne pharmacie d'Astaffort .

Musée de France appartenant au réseau de la Conservation départementale du patrimoine et des musées / Flaran (Conseil Départemental du Gers).

Musée Campanaire de L'Isle-Jourdain (Musée de France)

Inauguré en 1994, à quelques kilomètres de Toulouse, le Musée d'art campanaire de L'Isle-Jourdain jouit du cadre des anciennes halles du XIX° siècle, situées au cœur de la ville. La muséographie s'attache, en six zones thématiques, aux différentes étapes de la fabrication des cloches, carillons, sonnailles et grelots.

Le musée présente, ainsi, plus de mille trésors techniques et artistiques, de tous types, de toutes époques et de toutes provenances, dont le célèbre Carillon de la Bastille (classé Monument Historique).

Musée de France appartenant au réseau de la Conservation départementale du patrimoine et des musées / Flaran (Conseil Général du Gers).

Musée de l'école publique de Saint-Clar

Fondé en 1992 par l'actuelle association des Amis, le Musée de l'Ecole publique est installé dans l'ancienne école de Saint-Clar, construite en 1874.

 Cette rare collection de matériel scolaire et pédagogique (manuels, photos, diplômes, cahiers d'écoliers, …) illustre, de façon vivante, l'histoire de l'école rurale républicaine de 1789 à 1960 en Gascogne gersoise.

La nouvelle présentation (2009) restitue aussi, à l'aide de nombreuses reconstitutions (salle de classe et appartement de maître d'école des années 30, salle de lecture …), les émotions de l'enfance.

 Chaque année, une journée festive est consacrée à l'épreuve du Certificat d'études primaire d'autrefois.

Musée associé au réseau de la Conservation départementale du patrimoine et des musées/Flaran (Conseil Départemental du Gers).

Le Musée du Paysan d’Emile à Simorre (Musée associé)

Fondé par Emile Castex, passionné par la société paysanne gasconne et destiné aux petits et aux plus grands, le musée s’intéresse plus particulièrement à la vie quotidienne des paysans gascons du XIXe au début du XXe siècle, tant dans les aspects plus intimes de leur vie de famille que dans les étapes de la journée de travail.

Musée associé, propriété de l’Association des Amis du Musée paysan d’Emile et associé au réseau de la Conservation départementale du patrimoine et des musées / Flaran (Conseil départemental du Gers).

Le Musée du paysan gascon de Toujouse (Musée associé)

Fondée en 1990 aux limites ouest du département du Gers, en pleine période de réflexion sur le devenir des sociétés traditionnelles, l’association des « amis de l’écomusée du paysan gascon » se donne pour objectif de « rechercher, restaurer et exposer » au public tous les objets qui accompagnent la vie rurale d’avant la mécanisation de nos campagnes.

Principalement concentrée du XIXe au milieu du XXe, celle-ci évoque la vie quotidienne des paysans gascons et le travail de la terre, notamment à travers la présentation d’un matériel agricole souvent spectaculaire.  

Musée associé, propriété de l’Association des Amis du Musée paysan gascon et associé au réseau de la Conservation départementale du patrimoine et des musées / Flaran (Conseil départemental du Gers).

Localiser

Contact