Expression du groupe Gers en Commun

À la sortie d’une sévère crise sanitaire, quel bonheur que de revivre un Gers accueillant, chaleureux, certainement premier producteur d’énergie sociale positive. La place de l’humain au sein de son environnement, sa relation à autrui, son épanouissement, est une des priorités de Gers en Commun face aux enjeux sociaux, économiques, et environnementaux à venir. Les évènements climatiques venus s’ajouter aux dernières élections marquées par l’abstention, et précédant des réformes sociales dont l’effet s’annonce délétère, confirment que nos ambitions pour le Gers sont les bonnes. Ces ambitions, incarnées par des politiques volontaristes, s’ajoutent aux missions traditionnelles des départements pour améliorer la vie des Gersois. Les collèges sont les lieux de rencontre de ces politiques qui façonnent le Gers de demain : 

  • Généraliser «  le bien manger  » avec une alimentation locale, de saison, de qualité garantie ; respecter l’égalité des chances partout et pour tous grâce à l’accès au numérique, à des équipements innovants et à un large choix d’activités culturelles et sportives.
  • Former les citoyens de demain en participant à des dispositifs tels que le Budget Participatif Gersois ou la Commission Citoyenne.
  • Adapter nos établissements aux transitions énergétiques et environnementales. 

Ce que nous construisons pour les collégiens, c’est ce que nous voulons pour l’ensemble des Gersois. Protéger notre santé, notre environnement, notre alimentation ; protéger notre jeunesse, nos seniors et nos publics les plus vulnérables ; protéger notre économie, notre agriculture et l’attractivité de notre territoire ; protéger notre démocratie.

Augmentation du coût de la vie, incertitudes climatiques, anéantissement des cultures, recul de la démocratie, crises épidémiques ont érodé notre quotidien et le vivre ensemble. L’heure n’est plus aux tergiversations mais à une évolution de nos modes de vie tout en préservant la qualité et les traditions de notre département. Ce n’est qu’en ouvrant les portes de nos institutions et en associant les citoyens que nous réussirons à mettre en oeuvre des projets au plus proche de la réalité, mieux compris et acceptés. C’est ce que nous faisons lorsque nous questionnons les Gersois sur leurs moyens de déplacements, afin d’y intégrer des mobilités respectueuses de l’environnement; lorsque nous réunissons les acteurs de la ressource en Eau, afin d’établir une gestion durable de celle-ci ; lorsque nous invitons les bénéficiaires du RSA à partager leurs difficultés qu’ils rencontrent dans leur retour à l’activité ; lorsque nous associons producteurs, restauration collective et consommateurs, afin d’élaborer des circuits courts accessibles à tous, notamment les plus précaires ; lorsque nous réunissons les acteurs associatifs, culturels et touristiques, afin de déterminer des actions de soutien et de relance, notamment face à la crise du bénévolat. Cet engagement collectif, nous continuerons de le mener, afin d’élaborer ensemble, des solutions concrètes et adaptées, pour un Gers en Commun.

Bernard GENDREPrésident du groupe Gers en Commun.